Monographie de l'instituteur

Coordonnées mairie

La mairie est ouverte au public

les lundis et jeudis

de 14h à 16h45

Le samedi de 10h à 12h permanence des élus

Météo

 

 

 

Météo Sabonnères © meteocity.com

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :

Monographie de l'instituteur

La monographie de Sabonnères est consultable sous forme de microfilm

aux Archives Départementales mais également sur cette page.

Un grand merci au personnels des Archives Départementales pour leur aide.

 

 

Généralités

Les monographies ont été réalisées à la fin du XIX° siècle par les instituteurs sur la demande du Ministère de l'Instruction Publique pour la préparation des expositions de l'enseignement primaire public aux expositions universelles de 1889 ou de 1900.

Pour 1889 : Instruction générale du 31 juillet 1887

Cependant, il ne semble pas que l'origine première vienne du ministère. Des initiatives locales des sociétés savantes ( géographie en particulier ) ont été le déclencheur de ce mouvement exceptionnel favorisé également par la tendance de l'époque pour un développement de l'histoire locale. Des Inspecteurs d'Académie, soucieux d'améliorer l'enseignement de la géographie, ont provoqué alors la réalisation de mémoires ou de notices géographiques par leurs instituteurs. Les plus anciennes monographies seraient de 1862 en Lozère puis on en trouve en 1874 dans le Loiret et de nouveau en Lozère.
On lira avec profit le rapport de 1875 d'une société savante de Lisieux et la brochure publiée par les Archives Départementales de la Haute-Garonne qui tente d'expliquer la genèse des monographies . En 1877, le recteur Maggiolo entreprend une mission sur l'alphabétisation des Français et il a l'idée de lancer une enquête auprès des instituteurs. Cette enquête, qui obtient un grand succès avec près de 16 000 réponses, a peut-être été le moteur de recherches nouvelles dans les archives communales Les monographies vont alors se développer dans les années 1883-1889 pour participer à des concours ou des expositions scolaires locales puis figurer en bonne place à l'exposition universelle de 1889. Il s'agissait alors de montrer, à l'occasion du centenaire de la Révolution, les progrès de l'instruction publique et l'efficacité des instituteurs pour enseigner l'histoire et la géographie. On espérait d'autre part diffuser la culture dans les familles par l'intermédiaire des élèves. Dans les années 1890, le Ministère de l'Instruction recommande alors la réalisation systématique d'une monographie communale par chaque instituteur et des modèles imprimés de 4 pages sont élaborés pour aider les instituteurs à les rédiger. Une nouvelle série de monographies sera réalisée de 1897 à 1900 pour participer à l'exposition universelle de 1900.

Les monographies représentent une bonne photographie des villages de la fin du 19ème siècle et constituent une base de travail pour des recherches ensuite plus approfondies. Elles sont aussi un témoignage supplémentaire du rôle essentiel des instituteurs de Jules Ferry et des mentalités de l'époque. Ajoutons cependant qu'elles présentent des résultats très inégaux avec de très belles réalisations mais aussi des travaux médiocres.

Bien que les monographies soient très courantes sur l'ensemble de la France, il ne semble pas que ces réalisations aient été généralisées à l'ensemble des départements. Parti d'initiatives ponctuelles, ce mouvement a été relayé par le ministère qui a donné une motivation supplémentaire avec les expositions universelles. Cette incitation ministérielle aurait été plus ou moins suivie selon les volontés locales des inspecteurs d'académie.

Monographie de l'instituteur: version originale

La monographie a été photographiée dans les ateliers des Archives Départementales. Je me suis permis d'ôter les bruits sur les images pour une lecture plus facile. Bonne lecture.

Monographie